Adresse et contact

Maison Saint Jean - les Roches
37310 Saint Quentin-sur-Indrois
tel : 02 47 92 26 07
fax : 02 47 92 24 45

A venir...

Camps serviteurs

2 au 29 Août
plus >>

Festival Saint Jean

22 au 27 Août
plus >>

Bienheureuse Jeanne-Marie de Maillé

Jeanne-Marie est née en 1332 au chateau des Roches, dans lequel elle a passé son enfance. Sa famille est propriétaire de plusieurs chateaux en Touraine. Dès son plus jeune âge, Jeanne-Marie montre une grande attention envers les plus pauvres et une forte dévotion pour la Sainte Vierge. Le souhait de Jeanne-Marie est de garder sa virginité.

 

A 16 ans, ses parents la marient avec Robert de Sillé, ami d'enfance de Jeanne-Marie ayant une grande piété. Une fois mariés, Jeanne-Marie et son époux abritent et nourissent de nombreux pauvres dans la maison qu'ils occupent. Après la mort de son époux, Jeanne-Marie se consacre entièrement aux pauvres, les visitant, les soignants et leur distribuant sa fortune. Jeanne-Marie a également une grande dévotion pour Saint Martin, sur le tombeau duquel elle prie énormement. Devenue pauvre parmi les pauvres, Jeanne-Marie est rejetée par sa belle famille.

 

Après 20 ans de cette existence, Jeanne-Marie décide de s'installer dans un abri, près d'une chapelle dédiée à Marie située dans une forêt proche de Tours. Elle se met alors à s'habiller avec une étoffe grossière semblable à celle de Saint François d'Assise. Cette existence retirée durera 2 ans.

 

Lorsqu'elle a 45 ans, Jeanne-Marie se réinstalle à Tours. Elle devient à nouveau très populaire auprès des pauvres, mais aussi auprès des nobles et des bourgeois qui viennent lui demander conseil.

 

Jeanne-Marie de Maillé meurt à Tours en 1414, à près de 82 ans. Cette femme avait obtenu tant de guérisons, aidé tant de gens, pauvres ou non, que ses funérailles furent un vrai triomphe. En avril 1872, à la demande de l'evêque de Tours, l'Eglise la proclama "Bienheureuse".